Centre de bien-être et du développement personnel

Archives de la catégorie ‘Articles’

Métaux lourds : votre corps est-il contaminé à 90 % ?

Bonjour à tous,

Nous pensions que ceci pourrait vous intéresser. Prenez le temps de le lire.

ChristOlésia

Métaux lourds : votre corps est-il contaminé à 90 % ?

Chère amie, cher ami,

Sans être systématiquement hypochondriaques, chacun d’entre nous veille sur sa santé ; certains s’observent quotidiennement, d’autres veulent devenir centenaires.

Pour contrôler notre état de santé, on peut faire des analyses pour vérifier si un début de maladie ne viendra pas troubler le quotidien. Pour cela, il faut procéder par ordre et s’attaquer aux agresseurs les plus fréquents.

Croyez-en ma longue expérience, à la toute première place se trouvent les métaux lourds !

Et pour vérifier si moi-même je n’étais pas atteint par ces métaux toxiques, je me suis rendu chez une naturopathe qui dispose d’un oligoscan, l’appareil qui les détecte.

Surprise ou plutôt… catastrophe !

Mon organisme est inondé de ces agresseurs intrus. L’appareil a détecté 90% sur 100% (limite extrême). Cela s’explique sûrement parce que je mange beaucoup de poisson ! Or, c’est justement dans les poissons et crustacés qu’on en trouve systématiquement.

Jamais dans l’histoire de l’humanité nous n’avons tant exposé notre organisme à un si vaste déluge d’agressions.

D’ailleurs, la plupart des maladies contemporaines n’existaient pas il y a un siècle !

Nous vivons dans un environnement chimique : des milliers de produits toxiques baignent notre quotidien ; des sources de pollutions diverses encrassent l’organisme en permanence par différentes infiltrations.

Et le plus terrible, c’est que nous nous polluons principalement en respirant, en mangeant et en nous soignant :

  • Nous nous imprégnons de métaux toxiques en respirant les gaz d’échappement des automobiles, les émissions aériennes des processus industriels, de la combustion du pétrole, du charbon, des végétaux, les émanations des incinérateurs d’ordures ménagères, des déchets miniers et industriels…
  • Nous ingérons des toxiques en mangeant des aliments contaminés, résultat des pratiques agroalimentaires modernes stimulantes à l’excès, par l’utilisation à long terme de composés chimiques pour la protection des plantes. Ce qui a mené à l’explosion des quantités de cuivre, de mercure, de cadmium et de plomb dans les sols et les cours d’eau, contaminant les aliments. Il n’y a plus de poisson sans mercure et pas de pain sans cadmium, plomb et mycotoxines, de pâtes sans aluminium, de café sans cuivre, de lait et de fromage sans plomb… On ne trouve plus de frites sans mycotoxines et beaucoup d’acrylamides (principe cancérigène), ni de vin (même bio) sans sulfites (noyau métallique soufré) en quantité… Nous nous infestons de toxiques en buvant des jus de fruits, de l’eau dans des bouteilles en plastique, en récurant notre vaisselle et notre domicile, en cuisant au micro-ondes, en lavant notre linge…
  • Nous empoisonnons notre organisme avec des métaux lourds et des toxiques en nous soignant préventivement par les vaccins dont les adjuvants contiennent du mercure et/ou de l’aluminium, en subissant depuis des générations l’obturation des caries par des amalgames dentaires contenant du mercure et de l’argent, ou en consommant certains médicaments…

La qualité de l’alimentation conditionne celle des tissus et cellules du corps (os, tendons, ligaments, muscles, artères, veines, nerfs, etc.).

Votre assiette va donc conditionner votre état de santé générale, à savoir l’état du terrain, sa résistance et sa vitalité.

Notre corps doit aujourd’hui combattre sur tous les fronts : stress, anxiété, sédentarité, pollution de l’eau et de l’air, toxines, aliments dévalués, tabac, alcool, tranquillisants, hormones, colorants, additifs, etc.

Mais la pire des pollutions, selon moi, restent les métaux lourds !

Plutôt que « métaux lourds », l’appellation « métaux toxiques » serait plus correcte. Elle englobe l’ensemble des métaux et métalloïdes présentant un caractère toxique pour la santé et l’environnement : plomb (Pb), mercure (Hg), arsenic (As), cadmium (Cd), nickel (Ni), zinc (Zn), manganèse (Mn), brome (Br)… pour ne citer que les plus connus.

Certains comme le cuivre, le zinc, le chrome sont nécessaires à l’organisme en petites quantités, mais deviennent toxiques à doses plus importantes ou en association avec d’autres toxiques.

Dans l’organisme, les métaux lourds sont bel et bien ces petites quantités qui font les grandes catastrophes.

Ils sont partout. Liés à différents supports anodins, ils ont une fâcheuse tendance à s’accumuler dans l’organisme et à provoquer des maladies et/ou à accélérer le vieillissement, voire la dégénérescence.

La liste de vos pires ennemis

Voyons ensemble les pires « ennemis » à éviter :

Le mercure

Neurotoxique, le mercure diminue les capacités mentales et cognitives et est toxique pour la reproduction. L’apport alimentaire, sous forme de méthylmercure, se fait par les poissons prédateurs (thon, espadon), mais on peut aussi y être exposé par inhalation lorsqu’une ampoule à basse consommation se brise. Il est aussi présent dans certains amalgames dentaires appelés « plombages » et peut migrer vers le cerveau par le nerf olfactif.

Le cadmium

Émis par les volcans, mais aussi par les activités industrielles, il est parfois présent dans l’eau et les aliments (riz, végétaux à feuillage vert, poissons). Il est également présent dans les piles, la fumée du tabac, les panneaux photovoltaïques, les pigments, la céramique ou l’émail. C’est un cancérigène avéré pour le rein, la prostate et les poumons.

L’arsenic

Élément naturel se comportant comme un métal, on le trouve dans l’eau, les sols ou l’air. Il peut provenir des volcans ou d’activités humaines (certains pesticides, exploitation minière) et de la fumée de tabac. Il est cancérigène avéré pour la peau, les poumons, la vessie ou les reins.

Le nickel

On le trouve dans certains aliments (cacao, soja, céréales) et dans l’industrie, mais aussi dans les portables, les bijoux et les piercings qui peuvent être allergisant pour la peau. Les composés du nickel sont cancérigènes avérés pour les poumons et la cavité nasale, et le milieu professionnel est particulièrement touché.

Il est impossible d’éviter totalement ces métaux lourds. Mais il est possible de les limiter… et de vous protéger de leurs effets.

Devant cet assaut de polluants comment s’en sortir ?

La priorité, c’est de prendre soin de votre système digestif.

1. Prenez soin de votre intestin, le « maillon faible »

La digestion des aliments, leur assimilation et l’élimination des toxines repose sur trois éléments fondamentaux :

  • Le microbiote intestinal (la flore intestinale), composé principalement de « bonnes bactéries » ;
  • La muqueuse intestinale, qui peut être agressée par certains aliments (gluten…), voire devenir poreuse : des toxines peuvent alors passer dans le sang au lieu d’être éliminées ;
  • Et le système immunitaire intestinal, essentiel pour trier le bon grain de l’ivraie.

Dans tout ceci, c’est votre intestin grêle qui est l’organe clé.

Pour le préserver, il faut privilégier les fruits et légumes bio, réduire ou supprimer le sucre ainsi que les céréales à indice glycémique élevé (pain, pâtes, riz blanc) et éviter les laitages, surtout si vous êtes intolérant au lactose.

Pour donner un coup de pouce à votre intestin, vous pouvez prendre des enzymes digestives en cas de digestion difficile, et des probiotiques pour améliorer votre flore intestinale.


2. Le foie

Le foie est le partenaire incontournable de l’intestin.

Toute perturbation de l’un se répercute sur l’autre. Cet organe effectue un nombre impressionnant de transformations chimiques. Il reçoit, traite et filtre le sang qui provient du tube digestif.

Pour soutenir un foie malmené, vous pouvez faire appel à des extraits de chardon marie (très efficace). Une autre plante, le Desmodium adscendens, est précieuse pour protéger votre foie en cas d’agression sévère (chimiothérapie, médicament qui agresse le foie… et métaux lourds).


3. Les émonctoires

En troisième lieu, je vous conseille vivement de « libérer » vos émonctoires.

Les émonctoires sont des organes de sécrétion et d’élimination : intestins, reins, vésicule biliaire, peau, poumons. Ils sont intoxiqués et parfois bloqués.

D’abord, il faut… transpirer ! Par le sport ou par du sauna infrarouge, la transpiration est une des meilleures voies pour éliminer les métaux lourds.

Vous pouvez aussi :

  • Protéger les reins et les voies urinaires par la racine d’ortie, les sommités fleuries de bruyère, l’aubier de tilleul.
  • Protéger l’intestin et surtout la muqueuse de l’intestin grêle par la décoction ou l’extrait sec en gélules de la feuille d’olivier.
  • Stimuler le drainage hydrique par un apport quotidien majoré surtout sous forme de tisanes et de thé vert, et de décoctions de queues de cerise.

Que faire si votre corps est intoxiqué de métaux lourds

Si des analyses confirment l’excès de métaux lourds dans votre organisme*, vous avez à votre disposition plusieurs merveilles de la nature pour vous en décharger.

La chlorella

Les nombreuses recherches ont montré les effets bénéfiques de cette algue lors d’une détoxination aux métaux lourds. La membrane fibreuse de la chlorelle absorbe de nombreux polluants présents dans l’environnement ou les aliments, et dont nous nous nourrissons : métaux lourds, pesticides, insecticides, engrais chimiques…

En aidant l’organisme à s’en débarrasser par les voies naturelles, la chlorophylle de cette algue assure, tant par sa qualité que par sa quantité, une oxygénation maximale des tissus et un assainissement efficace de la flore intestinale ; autant de vertus qui font de la chlorelle un des nettoyeurs majeurs de l’organisme.

L’ail des ours

L’ail des ours est un désintoxiquant majeur dans les pathologies induites par le mercure dentaire. Il protège les globules blancs et rouges contre l’oxydation due aux métaux lourds.

Grâce à ses composants soufrés, il solubilise le mercure et d’autres métaux, rendant ainsi possible leur élimination. Il contient du sélénium, chélateur des métaux lourds par excellence.

La pectine des fruits

La pectine des fruits et autres fibres naturelles (pommes, céréales complètes, graines de tournesol et de citrouille, noix, légumineuses, soja fermenté) transforme le plomb en sels métalliques insolubles et inabsorbables, donc excrétés.

Les algues

Les algues offrent une action à la fois détoxifiante et reminéralisante, puisqu’elles contiennent et apportent quasiment tout ce dont notre organisme a besoin pour se nettoyer, retrouver sa vitalité et renforcer son immunité. Les algues enfin sont connues pour neutraliser les effets des bombardements radioactifs !

Portez-vous bien !

Dr Jean-Pierre Willem

* L’analyse des porphyrines dans les urines est la méthode la plus précise, car les porphyrines marquent dès qu’il y a contact avec les métaux lourds.
L’analyse de sang mesure uniquement les métaux circulant dans le sang. Elle donne certes une idée du degré d’intoxication, mais ne permet pas de prendre en compte les substances stockées dans les tissus. Les résultats sont donc peu significatifs, notamment si les substances toxiques sont toutes stockées (souvent lié à des maladies auto-immunes).
L’analyse de cheveux (non traités !) : tous les toxiques y sont représentés. On y détecte le taux de métaux lourds, ainsi que des oligoéléments et des minéraux. Ce test donne une bonne image du terrain.

Vos chakras sont vos états de conscience

-Bonjour Kayla, un jour, lors d’une méditation, tu m’as enseigné ce que sont les chakras. Pourrions-nous mettre cet enseignement par écrit stp afin que d’autres puissent en profiter ?

Bonjour Olésia, Oui certainement. Nous pourrions mettre toutes ces informations par écrit. Mais avant, il est important de prévenir nos lecteurs que ces enseignements n’ont rien à avoir avec les renseignements qui se trouvent sur Internet.

-Ils sont inexactes ?

Non, je ne dis pas cela. Ils représentent une vérité. Je vous enseigne une autre des vérités, ni plus ni moins vraie, Seulement aujourd’hui l’ère n’est plus au prédéfini. Aujourd’hui l’ère est à l’infini, l’illimité. Chacun d’entre vous a la capacité de se connecter à son Cœur, à son Moi-Supérieur, à sa Multi-Dimensionnalité. Et ceux qui liront ces lignes, expérimenteront et verront si cette vérité devient la leur ou non.

Note personnel : comme pour tout autre sujet, je n’ai jamais cherché des informations sur Internet sur les chakras. Je ne sais donc pas ce qui y est dit.

-Ok.

Commençons donc. Comme vous le savez, un chakra est un centre énergétique, ayant l’apparence d’une roue qui tourne. Si vous regardez cette « roue » qui tourne de face, vous voyez effectivement une roue. Mais en réalité, ce sont là des vortex qui traversent tous vos corps. Si vous regardez les chakras de côté, vous voyez des vortex. Ces vortex traversent vos corps énergétiques ainsi que votre corps physique. Il y en a 7 principaux dans votre corps.

Comme tous vortex, ils ont une entrée et une sortie. L’entrée se trouve en avant de votre corps, et la sortie, derrière. Chaque chakra absorbe donc l’information venant des énergies qui vous entourent. Et l’absorption de ces énergies correspond à votre propre taux vibratoire. Si vous êtes une personne de nature joyeuse, vous avez un taux vibratoire relativement haut, les énergies absorbées seront donc haut en taux vibratoire. C’est pour cela que nous disons que les chakras correspondent à vos états de conscience.

Une fois, l’information absorbée, elle y est travaillée, transformée et puis ce qui est inutile ou ce qui ne peut être absorbé par votre conscience ressort par la sortie, revient vers le Tout, refait partie de Tout.

-Qu’est-ce que tu veux dire par « l’information » ? A quoi ressemble cette information ?

Tout est énergie et toute énergie possède une information. Cela reste complexe à comprendre certes, mais l’information peut être sous forme de rayons énergétiques qui sont en réalité des codes. Tout rayon, toute couleur, toute énergie est vue sous forme de codes, de schémas mathématiques, de formes géométriques. C’est ce que vous explique la physique quantique. Vous êtes entourés de ce genre d’informations. Ces informations sont interprétables par vos chakras. Ensuite, elle est diffusée dans votre corps et vos corps éthériques.

Pour vous faire une image plus simple, imaginez que chacun de vos chakras, sous forme de vortex, absorbe un rayon de couleur, qui est en réalité une formule mathématique codée que seul votre ADN a la capacité de déchiffrer. Ensuite, ce code est interprété dans chaque chakra par votre ADN. Si votre chakra de base est sous actif, donc votre état de conscience correspond à l’insécurité et la peur, l’interprétation de l’énergie absorbée va de conséquence parce que votre état de conscience ne permet que cela.

Prenons deux personnes étant entourées de mêmes énergies cosmiques, terrestres, angéliques, divines, etc. dont le chakra de base de l’une d’elle est sous-actif, et de l’autre est tout à fait normal car elle travaille en conscience sur son chakra. Ces deux personnes ont donc deux états de conscience complètement différents. Les chakras des deux personnes absorberont la même énergie qui comme je l’ai bien dit est codée sous forme de formules mathématiques. C’est l’interprétation de cette énergie qui sera différente. Le chakra de la première personne se nourrira de l’énergie qui lui correspond : l’insécurité et la peur, tandis que le chakra de la seconde personne se nourrira aussi de l’énergie qui lui correspond : la sécurité, la force, la foi, etc.

-Si c’est la même énergie qui est absorbée par ces deux personnes comment cela fait-il que l’interprétation est différente? Je comprends que cela dépend du niveau de conscience de chacune de ces personnes, mais tout de même…

Eh bien Olésia, cette énergie possède tout : le bon et le mauvais, le blanc et le noir, le yin et le yang, l’Amour et la peur, la joie et la tristesse, le possible et l’impossible, etc. L’ADN ne peut interpréter quelque chose qui est au-dessus de ses moyens.

L’être humain ayant été manipulé dans son ADN, a été coupé de toutes ses capacités, sans parler de toutes les fausses croyances, de tous les faux encodages qui ont été implantés en lui et qui ne lui permettait pas de voir au-delà. A partir du moment où l’être humain a décidé de sortir de ce monde illusoire dans lequel il a été poussé, il a commencé à se donner des moyens de réinitialiser son ADN. C’est cela le grand retour à Soi. Bien entendu, cela ne se fait pas du jour au lendemain, et la réinitialisation est un processus long, parfois douloureux, souvent décourageant pour vous et surtout ne se passe pas au même rythme pour chacun d’entre vous.

Donc lorsqu’un chakra absorbe l’information qui doit être décodée, l’ADN d’une personne décodera exactement ce qu’elle vibre. Je suis consciente qu’il est difficile de comprendre cet énoncé, néanmoins comprenez que le corps humain est une entité possédant sa propre intelligence qui n’a rien à avoir avec l’esprit et le mental humain, mais qui est bien entendu très étroitement liée à l’esprit, à l’âme, au mental, aux autres corps éthériques, à l’Univers, et à tous les êtres vivants, etc.

En lisant ceci, vous essayerez d’analyser avec votre mental humain, ce qu’il ne faut surtout pas faire, chers lecteurs.

Plus vous élevez votre taux vibratoire, plus votre état de conscience est élevée et plus votre ADN absorbe de l’information dite importante pour vous et votre évolution. C’est là que se passe toute intégration de couleurs des chakras.

Chaque chakra a sa couleur prédéfinie, n’est-ce pas ? Cependant, l’énergie qui est absorbée n’a pas de couleur spécifique, elle a en elle toutes les couleurs et toutes les teintes de couleurs. Il existe des personnes qui ont la capacité de voir des auras et des chakras et ont même la capacité de voir des teintes de ces couleurs, de la teinte la plus fade à la teinte la plus éclatante. Ces teintes en disent long sur l’état émotionnel d’une personne, sur sa santé physique et mental, son ouverture spirituelle, etc.

-Est-ce bien de méditer et de visualiser que nous remplissons nos chakras de couleurs ?

Oui. Bien sûr. Et cela reste très important. Envoyer un rayon de couleur spécifique à un chakra l’amplifie bien sûr. Et bien entendu plus vous faites cela, plus vous équilibrez vos chakras. Et ceci est une pratique très importante pour des êtres humains empruntant ce chemin, ce retour à Soi car ainsi ils accélèrent en conscience leur évolution et la réinitialisation de leur ADN.

Une fois que l’être humain prend conscience de son pouvoir créateur, que ces chakras sont tous bien équilibrés, qu’il a fusionné avec le divin en lui, cette méditation se fait momentanément. En d’autres mots, l’être humain conscientise le fait que ses chakras sont nourris de rayons spécifiques. Il est aussi conscient du fait que les chakras absorbent un rayon de lumière. Or la lumière est de couleur blanche et la couleur blanche possède toutes les couleurs et toutes les teintes de couleurs. Il est aussi conscient que les rayons de couleurs peuvent varier et ne plus être prédéfinies aux chakras. Par exemple, il arrive très souvent que le chakra de base puisse absorber un rayon de couleur verte ou jaune, ou tout autre couleur. Les chakras, ces vortex ont une intelligence technologique et une fois que vous les aurez bien équilibrés, il suffit de faire confiance en leur intelligence.

-Tu peux nous expliquer ce que cela veut dire les chakras sous-actifs et sur-actifs ?

Avec plaisir, chère Olésia. Sachez qu’il n’y a pas de sens de rotation dit normal pour les chakras. Comme je l’ai dit, ce sont des vortex. Ils sont liés à l’Univers, au Cosmos, à la Terre,  à tous les autres êtres humains et être vivants. Leur rotation dépend donc d’un Tout. Ils peuvent donc tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens contraire, ils peuvent changer de mouvement plusieurs fois lors de votre journée. Ils sont constamment en train de tourner dans un sens ou dans l’autre.

Lorsque vous dites « J’ai activé mes chakras » cela reste une fausse compréhension car les chakras sont activés. De par sa nature un vortex tourne. Il n’existe pas d’êtres vivants avec des chakras désactivés.

Les chakras sont autant indépendants que reliés entre eux. En d’autres mots, chaque chakra a sa propre fonction spécifique, peut tourner dans un sens ou dans l’autre, être sous-actif ou sur-actif, tout en ayant un impact sur les autres chakras.

Dépendamment du chakra, lorsque les chakras sont sous-actifs, l’être humain sera de nature lente, peureux et en retrait. Il n’osera pas agir, sa vie créative ne sera pas florissante, ne finira jamais ce qu’il commence, n’exprimera jamais ses idées. Il aura beaucoup de rêves, mais ne fera jamais un pas pour les réaliser. Il sera très lent à faire des choix, il est plutôt de nature indécise.

Au contraire, lorsque les chakras sont sur-actifs, l’être humain vit plutôt en mode réactions. Il n’agit pas, mais réagit. En mode surexcitation, il devra toujours bouger, n’arrivera pas à se poser quelques minutes et préférera des métiers/activités où il devra confronter. Ses choix sont basés sur le mental et sont mûrement réfléchis car encore une fois, c’est la peur du manque, de l’échec, de l’abandon, etc. qui va le pousser à faire un choix. Il arrive à réaliser ses rêves malgré tout.

Un être humain dont les chakras sont bien équilibrés, est en constante action. Il n’a pas peur d’agir, et agit sans réfléchir. Son mental n’a pas d’emprises sur ses décisions, et ses actions sont nettes et dépourvues de doutes. La foi est ce qui pousse à faire des choix un être dont les chakras sont équilibrés. Etant donné qu’il a confiance en lui-même, il a confiance en ce qu’il fait, en ce qu’il est, en ses décisions et choix. Il ne réalise pas ses rêves, mais les vis, les vibres, les rayonne.

-Ceci répond à la question du comment sait-on que nos chakras sont bien équilibrés. Gratitude Kayla.

Cela me fait plaisir, Olésia.

Recevez mon amour, très chers, rayonnez l’Amour et la Joie.

Kayla

L’importance de méditer

Bonjour à tous,

Par cet article, je voudrai vous rappeler l’importance de la méditation, surtout en ces temps-ci, où les énergies sont si fortes.

En effet, ces énergies qui nous viennent du soleil, de la lune, des alignements planétaires, de la terre, en gros de l’Univers, nous bousculent dans nos plus profondes profondeurs car elles sont guérisseuses. Elles nous guérissent spirituellement, bien entendu en nous purifiant, mais pas que cela. Elles nous guérissent aussi physiquement.

Je ne vais pas revenir sur le fait que la méditation a des bienfaits sur la santé physique. Cela a déjà était prouvé et vous trouverez tout ce qu’il faut à ce sujet sur le net (documentaires, thèses, etc.).

Je suis là aujourd’hui pour vous parler de ce que font les énergies actuelles sur chacun d’entre nous, notre évolution, notre cheminement.

Que vous soyez conscients ou pas, ces énergies nous traversent jour et nuit, se heurtant contre notre matière lorsqu’il y a des blocages et débloquent les nœuds qui forment ces blocages. La méditation permet à ces énergies une libre circulation car en vous posant quelques instants, votre corps et esprit sont en mode « accueil ». Cela signifie qu’ainsi vous intégrez ces énergies de façon consciente. Elles ne font plus que traverser votre corps, mais elles s’y imprègnent et se font absorber par votre corps. C’est une question de faire des choses en conscience.

Et vous pouvez ressentir des petites douleurs répétitives par-ci par-là. Si après consultation de votre médecin, vous continuez à les ressentir, sachez que ce sont bien ces énergies qui, comme je le disais, se heurtent contre votre matière et débloquent les blocages. En vous adonnant à la méditation constante, vous verrez que ces douleurs disparaitront peu à peu.

De plus, vous savez, on n’arrête pas de nous le répéter que le savoir est en nous, que tout est en nous. Eh bien la méditation, avec les énergies actuelles, ouvrent les portes à ce savoir qui est en vous. En d’autres mots, durant la méditation, vous téléchargez le savoir, votre savoir. Demandez aux personnes qui méditent dans la constance, elles savent beaucoup, sans savoir d’où ce savoir leur vient. En fait, ce savoir se trouve dans notre ADN qui, grâce à la méditation, télécharge la connaissance universelle.

C’est grâce à la méditation que vos capacités s’ouvrent en vous. Ce sont vos capacités d’âmes. Alors allez les chercher. C’est lorsque votre corps effectue les capacités de votre âme et que votre esprit les projette et les réalise, que vous vous trouvez dans votre sainte trinité corps-âme-esprit.

Pour ceux qui ne savent pas comment méditer, lisez l’article Compréhensions de la méditation. Vous verrez que ce n’est pas compliqué. Le plus difficile c’est de prendre le temps pour le faire. Une fois que cette difficulté est surmontée, vous verrez que ça va de soi.

Je vous dis à la prochaine, mes chers lecteurs

Avec tout mon amour

Olésia

 

%d blogueurs aiment cette page :