06 27 44 35 37 / 06 12 74 24 29 / christolesia@gmail.com

***Vibra : L’Art du mouvement libérateur, l’Art guérisseur

Le vendredi, 26 juillet 2019, 20h30 (H France) 14h30 (H Qc)

 

Lors de cette conférence, Sophie Barberan, nous expliquera comment elle aide les gens à :

-Sentir leurs corps, profondément, remettre en mouvement les zones immobiles, les parties inhabitées. Découvrir les 3 lois fondamentales du mouvement corporel afin de bouger sans se faire mal. S’ancrer pour pouvoir s’élever. Elle utilise pour cela un travail de corps dynamique, associé à une respiration spécifique inspirée du GYROKINESIS.

– Entrer dans la superficie du corps vers un mouvement de plus en plus interne, mouvement majeur au minima, nous amenant vers une méditation en mouvement fini par un temps de silence immobile. Elle utilise et s’inspire du mouvement Sensoriel issu de Arts Martial Sensoriel.

– Libérer leurs peurs, leurs stress,  développer leur créativité, transformer leurs émotions et manque de confiance en force d’expression grâce à la danse et au chant.

Sophie nous parlera aussi du Flamenco libérateur : Elle utilise le flamenco pour renforcer l’ancrage au sol avec la percussion des pieds, la relation masculin /féminin (haut, bas du corps) . Travailler sur les différents rythmes permet d’éveiller différents sentiments afin d’aider a se reconnecter à son cœur, se laisser toucher.

Libérer la voix, libérer la voie, c’est libérer l’expression par les mots, libérer corporellement la zone nuque, réintégrer la tête comme partie du corps et plus seulement tête pensante.

En fin, elle nos parlera des ateliers d’improvisation guidée où nous nous laissons nous glisser, progressivement vers nos rythmes, mouvements et expressions propres à l’instant présent. En conscience et en observateurs-acteurs de se que nous sommes en train de vivre. De plus, elle nous parlera du bilan écrit et verbal spontané, qui permet  des prendre conscience, de se laisser apprendre de l’ expérience vécue corporellement et tendre vers une transformation de soi, de ses habitudes, points de vue dans sa vie quotidienne.

 

Description de Sophie :

Sophie Barberan âgée de 43 ans, a commencé la danse classique à l’ age de 6 ans. A 10 ans, elle a voulu devenir danseuse professionnelle car vivait la danse dans tout son corps, à sa plus grande intensité. Pour elle, c’est devenu une vocation. Lors d’un examen de danse avec de nombreux membres de jury, elle a vécu une expérience extraordinaire:  juste avant le début de la musique, elle a senti une énergie traverser sa colonne vertébrale avec le message « 20/20 ».  Elle n’aurai jamais imaginé d’avoir cette note parfaite car son physique ne le lui permettait pas.  En effet, elle n’était pas assez mince. Ce fut ce qu’il s’est passé : elle eu 20/20, la seule de l’école. Presque gênée de ce résultat quand elle a dû l’annoncer.  Le jury a dit à sa professeur que c’était si beau que le physique n’avait plus d’importance. Son chemin est hors du commun, pas facile et pleins d’apprentissage pour lui permettre de découvrir sa profondeur. Mais son physique bloque sa professeur de dance pour la présenter aux grandes écoles. Elle en souffre, pleure, en appelle à Dieu. « Pourquoi? »

A 15 ans, elle décide de changer de professeur et de ville. Elle part à Nice où le nouvelle professeur lui annonce dès le première cours : « Quel gâchis! Tu es une soliste! Mais tu as eu un professeur qui n’a pas cru en toi! ». Trop tard pour une carrière de danseuse classique, elle se tourne vers la danse contemporaine. Deuxième étape, elle commence avec une petite compagnie qui l’engage pendant un an, puis elle passe son DE de professeur de danse. La plus jeune des professeurs diplômée. Un succès à 21 ans! Elle part à Paris pour passer des auditions pour de grandes écoles. A chacune de ses auditions, elle est toujours finaliste, mais n’arrive pas à entrer dans aucune des écoles car elle ne s’assume pas assez lorsqu’elle danse et a un gros manque de confiance en elle.

Elle commence alors un travail de développement personnel avec un psy afin réparer les blessures d’un père qui ne la reconnaissait pas en tant qu’artiste, ni sa professeur d’enfance. Ce qui lui permet de comprendre qu’elle dois continuer son chemin artistique par elle-même, sans structures, que son chemin va au-delà d’une simple danseuse de compagnie comme elle rêvait. Puis, elle rencontre « par hasard » le Flamenco, une révélation qui lui fait tout lâcher et partir vivre en Andalousie pour se former à la source. A 22 ans, sans parler l’espagnol, elle choisis Seville, le quartier de Triana sans savoir que le Flamenco vient précisément de là. Puis, elle se laisse guider par des rencontres et se retrouve á Barcelone, Madrid, Séville. Une formation de 10 ans où elle commence à enseigner en Espagne et peut passer des auditions pour entrer en compagnie. Seulement, là elle était fatiguée de ses expériences passées.

A 30 ans elle rencontre Domingo Acuña le futur père de ses trois enfants et décide de Fonder une famille. Ensemble, ils ont décidé de rentrer en France et y ont passé 12 ans. Domingo Artiste dans l’âme, étouffé dans sa vie, avait tout laissé et c’est ensemble qu’ils ont développé leur expérience de la scène et de l’enseignement en créant une école de danse associative, en France. En parallèle, elle cherche des solutions pour leur première fille qui a une scoliose assez importante, à  seulement 4 ans, et découvre la fasciathérapie. La thérapeute insiste pour qu’elle fasse sa formation professionnelle de Art Martial Sensoriel thérapie corporelle avec pratique manuelle, gestuelle, verbales, écrite et introspective, méditation pleine présence créée par Danis Bois. Elle n’a pas l’argent pour la faire mais finit par accepter. La voici repartie pour 3 ans de formation avec ses deux enfants de 2 et 4 ans. Elle découvre alors que l’enseignement qu’elle suit est déjà en elle et que depuis toujours, elle l’intégré dans ses cours de danse. Elle approfondit et continue de proposer des cours de danse où sa priorité reste l’authenticité, la profondeur, avec une grande connexion au corps dansant. Petit à petit, elle crée un groupe amateur de danseuses et les fait monter sur scène. Spectaculaire! Leurs présence, et rapidité avec laquelle elles progressent fait naître la Cie Paso a Compás. Enfin Grace à une collaboration avec un grand chorégraphe, elle découvre le GYROTONIC et GYROKINESIS, deux méthodes corporelles thérapeutique qu’elle trouve complémentaires à Art Martial Sensoriel décide de suivre les deux techniques en parallèle par un élan plus fort que sa raison. Aujourd’hui Sophie et Domingo, viennent de déménager en Andalousie pour développer tout cela, où ils proposent des cours, ateliers et stages de danse et musique. De plus, leur nouvelle approche en binôme, dans laquelle ils mettent en commun leurs savoirs et compétences sur le mouvement libérateur et l’Art Guérisseur permet d’amplifier les guérisons et les reconnexions avec soi.

 

Pour contact Sophie et Domingo

sophiebarberan@gmail.com
estudio22sevilla@gmail.com
www.estudio22sevilla.com
0034655546636 ( watts app)

 

Voici le lien du direct/replay de la conférence :

Pour accéder au tchat du direct, cliquez sur le titre de la vidéo. Vous êtes dirigés ainsi sur notre chaîne YouTube. Le tchat se trouve à droite de votre écran.N’hésitez pas à partager, liker et commenter.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :